La voix du libre

Émission de radio sur le Web et les logiciels libres

"La voix du libre" est une émission sur les logiciels libres maintenant diffusée sous forme de baladodiffusion (podcast) enregistrée le 2e mercredi de chaque mois (re)commançant le 11 décembre 2013 (Québec - Canada).
Vous pouvez nous écouter en direct ou en différé, via notre baladodiffusion

Nouvelle du 29 mars 2012

Open source : Red Hat dépasse le milliard de dollars de chiffre d’affaires

Red Hat vient de publier ses résultats financiers pour le compte de son année fiscale 2012. Ils sont historiques puisque le spécialiste de l'Open Source passe un cap et annonce avoir réalisé 1,13 milliard de dollars de chiffre d'affaires.

Red Hat

Red Hat publie ses résultats financiers et fait une annonce historique. Le groupe explique avoir dépassé le milliard de dollars en terme de chiffre d'affaires annuel (1,13). La progression est très nette puisque son chiffre a progressé de 25 % par rapport à l'an dernier. Ces bons résultats ont même été confirmés lors du dernier trimestre pour lequel Red Hat a expliqué avoir réalisé 297 millions de chiffre d'affaires (+21 %).

Jim Whitehurst, le p-dg de Red Hat s'est félicité d'avoir franchi la barre du milliard et de permettre à la société d'être la première dans le secteur de l'Open Source à enregistrer de tels résultats. Il ajoute : « Red Hat est la première société purement et uniquement Open Source. Elle reste l'une des rares sociétés éditrices de logiciels à atteindre ce seuil du milliard de dollars. Les technologies Open Source que nous fournissons sont choisies par de nombreux clients chaque jour lorsqu'ils décident de modifier l'architecture de leurs centres de données ».

L'information est même remontée aux oreilles de Mark Shuttleworth, le fondateur de Canonical et grand protecteur d'Ubuntu. Ce dernier a répondu à Computerworld en précisant que le succès de Red Hat est une preuve « du rôle que joue la société dans la popularisation de Linux via le monde de l'entreprise ».

De son côté, Red Hat précise qu'elle compte continuer son programme de rachat d'actions. Afin de mieux se sécuriser en bourse et d'éviter que sa valeur ne s'effrite, le groupe entend racheter une partie de ses parts disponibles en bourse pour 300 millions de dollars.